top of page

"L’éternel débutant" : Comment enfin progresser en ski

Dernière mise à jour : 28 nov. 2023


Comprendre les mécanismes pour libérer son potentiel caché


L'apprentissage du ski, avec ses descentes enneigées et ses sensations grisantes, offre bien plus qu'une simple activité récréative. C'est une aventure captivante, mais pour certains, elle peut également devenir un défi persistant. Imaginez vous, arborant votre équipement avec enthousiasme, mais vous retrouvant toujours à lutter pour dépasser le stade initial. C'est ici qu'émerge le concept de l'« éternel débutant ». Ce phénomène expose les complexités profondes de l'apprentissage humain. Pourquoi certaines personnes semblent bloquées à ce niveau introductif malgré leurs efforts ? Dans cette quête pour comprendre le « pourquoi » derrière cet éternel débutant, nous découvrons des mécanismes psychologiques et des stratégies éducatives qui pourraient non seulement améliorer votre maîtrise du ski, mais aussi éclairer votre chemin vers une expertise durable dans divers domaines de la vie.

 

Avant de commencer avec les grandes théories rien ne vaut une belle illustration avec "j'y vais mais j'ai peur" une scène culte du film Les Bronzés font du ski (1979 (Trinarca films)



Le concept de l'éternel débutant dans le contexte de l'apprentissage, comme le ski, peut être compris à travers le prisme de plusieurs principes pédagogiques et psychologiques :


1. Théorie de l'apprentissage par étape : ski débutant


Selon cette théorie, l'apprentissage se produit en plusieurs étapes, allant de la novice à l'expertise. L'éternel débutant peut être bloqué à une phase initiale en raison d'une application inadéquate des stratégies cognitives nécessaires pour progresser vers des niveaux supérieurs d'habileté.

Les stades de l'apprentissages du novice à l'expert, comment apprendre et progresser en ski

Quésako ? Cela s’illustre souvent par le fait que vous voulez sauter une étape ou que vous ne visualisez pas les étapes intermédiaires nécessaires à votre progression. Un exemple en ski, vous souhaitez maîtriser le virage parallèle cependant vous ne maitriser pas le dérapage latéral. Hors l’un ne peut se faire sans l’autre vous devez apprendre à contrôler votre vitesse en freinant avec un dérapage latéral afin de ne plus vous retenir en chasse neige.



2. Théorie de la zone proximale de développement : ski débutant


Cette théorie de Vygotsky souligne l'importance d'un soutien et d'une guidance appropriés pour stimuler l'apprentissage notamment par le fait de définir un but clair est précis à atteindre jalonner d'étapes identifiable par le pratiquant. Afin de progresser, l’objectif d’apprentissage ne doit être ni trop faible ni trop difficile afin de conserver la motivation et stimuler l’envie d’apprendre c'est ce qu'on appelle alors la "zone proximale"



Progresser et apprendre quand on a peur en ski ou en snowboard




3. Pédagogie active : ski débutant


L'apprentissage est favorisé lorsque l'apprenant est actif et engagé dans le processus. L'efficacité de la pédagogie active n’est plus à prouver, l’apprenant doit être placé dans des situation qui encouragent la réflexion, l'expérimentation et la résolution de problèmes sur les pistes, plutôt que d'une approche purement directive. On évitera de passer seulement des consignes et on se concentra sur la résolution de problèmes en s’appuyant sur le terrain.
  • A éviter : Les longs discours devant un groupe rangé en rang d'oignons

  • A favoriser : La mise en situation en se servant du terrain pour que le skieur comprenne en expérimentant.



4. Renforcement positif et rétroaction constructive : ski débutant


L'éternel débutant peut être vulnérable suite à des cycles de renforcement négatif, où des échecs perçus ultérieurement ont conduit à une baisse de la confiance et de la motivation. Une rétroaction constructive et un renforcement positif peuvent aider à inverser ce processus. En agissant avec bienveillance et empathie le moniteur peut réintégrer la confiance du pratiquant, il s’agit de rassurer et de se focaliser sur les progrès.




les techniques pour apprendre en ski quand on a peur ou que l'on est un éternel débutant


5. Apprentissage contextualisé : ski débutant


L'enseignement du ski doit être adapté aux expériences, aux intérêts et aux besoins individuels de l'apprenant. Les approches pédagogiques qui prennent en compte le contexte personnel et offrent des défis pertinents peuvent encourager l'éternel débutant à progresser.


 

En bref, conseil d'application en ski débutant


En comprenant que cette situation découle de facteurs divers, il devient clair qu'il est possible de dépasser cette stagnation apparente. Pour briser ce cycle et évoluer dans la maîtrise du ski, ou de toute autre compétence.

Tout d'abord, en adoptant une pédagogie qui intègre les aspects de la psychologie de l'apprenant, on peut dépasser les blocages émotionnels et les barrières cognitives qui peuvent entraver la progression. Comprendre les peurs, les doutes et les motivations individuelles peut guider vers des stratégies ciblées pour surmonter ces obstacles.

Ensuite une pédagogie active, qui place l'apprenant au centre du processus d'apprentissage, peut s'avérer extrêmement efficace. En encourageant l'engagement actif, l'expérimentation et la résolution de problèmes concrets, on peut stimuler une progression continue.


Grâce à cette combinaison judicieuse, l'apprentissage du ski – ou de toute autre compétence – peut devenir une ascension passionnante vers la maîtrise et la confiance en soi.




Comments


bottom of page